Posts à venir
Tenez-vous à jour...

Le rôle stratégique de l'agriculture dans le développement des énergies renouvelables

Suite à une étude de l'ADEME publiée en février et à une conférence sur le thème "Agriculture et énergies renouvelables : de réelles opportunités pour les exploitations agricoles" qui s'est déroulée le 21 juin, tout indique que le monde agricole est un acteur majeur du développement des EnR. Profitables économiquement à la filière, les énergies renouvelables représentent des opportunités majeures pour les exploitations.

énergies renouvelables agriculture

L'agriculture : un secteur majeur pour la transition énergétique

La loi pour la Transition énergétique promulguée le 17 août 2015 entend porter la part des énergies renouvelables dans la consommation d'énergie finale à 23 % en 2030 et 32% en 2030. Cet objectif ambitieux ne peut se concrétiser sans l'implication de tous les secteurs économiques et plus particulièrement celui de l'agriculture. En tant que secteur fortement dépendant des énergies fossiles, la production des EnR au sein de la filière pourrait en effet directement satisfaire une partie de ses besoins énergétiques.

De plus, l'agriculture dispose d'un potentiel non négligeable pour la production d'EnR que ce soit via la biomasse (méthanisation, bois...) ou via l'exploitation de surfaces importantes idéales pour l'installation de systèmes de production d'électricité renouvelable (photovoltaïque, éolien,...).

Actuellement, l'énergie consommée par le secteur ne provient des EnR que pour 4 %.

Le monde agricole au coeur de la production d'énergies renouvelables

En 2015, la production d'EnR directe et indirecte par le secteur agricole a été estimée à 20 % de la production nationale. Une évaluation qui montre que l'agriculture participe autant à la production d'EnR qu'elle ne consomme d'énergie non renouvelable.

Selon l'étude, plus de 50000 exploitations produisent des EnR et 45 % de cette production vient des régions Grand-Est, Haut de France et Centre-Val de Loire. La filière biocarburant implique le plus grands nombres d'exploitations suivie par l'énergie solaire photovoltaïque avec 11000 exploitations .

Impact économique des EnR sur les activités agricoles

La production d'EnR issue du secteur agricole représente un chiffre d'affaires pour les agriculteurs de 1,3 milliards d'euros soit 2 % du chiffre d'affaires du secteur. Un chiffre d'affaires global porté par la vente de biomasse pour les biocarburants (1057 millions), le photovoltaïque (105 million sou encore la méthanisation (88 millions)

A cela, il faut ajouter 112 millions d'euros d'économies sur la facture énergétique des exploitations. Un impact économique qui est donc fort pour les agriculteurs engagés, leur permettant de diversifier, de renforcer et de stabiliser leur revenu avec des montants pouvant aller de quelques milliers d'euros de réduction sur leur facture à plus de 15000 € de revenus complémentaires !

Diversités de modes de production d'EnR adaptés à chaque exploitation

L'étude identifient quatre modèles d'affaires plus ou moins intégré au système agricole :

  • L'autoconsommation d'énergie renouvelable pour réduire directement la facture énergétique de l'exploitation (photovoltaïque, géothermie, méthanisation...)

  • La production et la vente de biomasse pour la production d'EnR

  • La vente d'électricité ou de gaz directement sur les réseaux (photovoltaïque, méthanisation...)

  • La mise à disposition de surface principalement pour le photovoltaïque et l'éolien

Une capacité de production qui va augmenter considérablement

Objectifs capacité EnR

Cette analyse prospective montre que la production d'énergie renouvelables pourrait être multipliée par 2 entre 2015 et 2030 et par 3 d'ici 2050. Elle montre aussi une augmentation de la part agricole des productions photovoltaïque, de l'éolien et de la méthanisation nécessitant de l'espace pour l'implantation des équipements (surfaces de toitures et au sol).

Enfin, de 50000 exploitations actuellement productrices d'ENR, ce chiffre passerait à 280 000 !

Les EnR ont donc de belles perspectives d'évolutions au sein du monde agricole et cette analyse confirme le rôle stratégique du secteur pour remplir les objectifs de la transition énergétique et équilibrer économiquement les exploitations.

Zoom sur le photovoltaïque et les recommandations de l'ADEME

La production photovoltaïque par le secteur agricole représente 13 % de la production tous secteurs confondus. Avec les nombreuses et grandes toitures disponibles caractéristiques des exploitations, le gisement est important et le contexte est favorable au photovoltaïque.

Pour les agriculteurs, la tendance va de plus en plus vers l'autoconsommation, notamment pour les filières ayant des surfaces de bâtiments importantes et des consommations électriques non négligeables (porcins, vaches laitières, volailles, serres...). Le photovoltaïque permet donc une bonne valorisation économiques de surfaces improductives (toitures, terre en faible valeur agronomique)

En conclusion, les EnR permettent de réduire la dépendance aux énergies fossiles et la vulnérabilité aux fluctuation de leurs prix, surtout quand les besoins énergétiques sont importants. La production d'EnR par le secteur agricole est vertueuse car elle contribue à la transition énergétique du pays, constitue une source non négligeable de revenus pour les exploitations et donne une image positive à la filière.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l'autoconsommation photovoltaïque pour votre exploitation : cliquez ici !