Posts à venir
Tenez-vous à jour...

« Place au soleil » : les professionnels ont un rôle majeur dans le développement de l’énergie solai

Dans un contexte de libération des énergies renouvelables et plus particulièrement de l’énergie solaire pour atteindre les objectifs fixés par la Loi Transition énergétique, le Gouvernement a lancé fin juin le plan « Place au soleil ».

Une série de mesures a été annoncée afin de développer l’utilisation de cette énergie renouvelable qui possède aujourd’hui le coût de production le plus compétitif.

Inopro vous dévoile ces mesures en faveur de l’autoconsommation pour les professionnels : collectivités, entreprises, grande distribution, exploitations agricoles.

Le débat sur la Programmation pluriannuelle pour l’énergie (PPE) a ouvert de nouvelles réflexions gouvernementales pour le développement du photovoltaïque et du solaire thermique en France.

Dénommée « Place au Soleil », cette démarche a pour ambitions de mobiliser chaque acteurs, professionnels et particuliers.

« Place au Soleil » pour les professionnels

En lançant la mobilisation « Place au soleil », le Gouvernement entend aller plus loin en mobilisant au-delà des acteurs directement impliqués dans la filière. Entreprises, institutions publiques ou collectivités locales ont un rôle décisif à jouer pour changer d’échelle dans le déploiement de l’énergie solaire. Des engagements sont ainsi pris aujourd’hui pour démultiplier les projets photovoltaïques dans les territoires.

La grande distribution se fait aussi une « Place au Soleil »

Les enseignes de grande distribution ont décidé de s’engager pour développer le photovoltaïque sur les ombrières de parking et sur les toits de leurs grandes surfaces. La grande distribution est une activité faite pour l’autoconsommation : elle consomme l’essentiel de son électricité quand le soleil est haut. Elle remporte 70% des appels d’offres autoconsommation aujourd’hui.

Ainsi le Mouvement E.Leclerc, les groupes Les Mousquetaires, Système U, Carrefour et Auchan Retail Groupe ont pris des engagements uniques avec des objectifs chiffrés pour l’installation de systèmes en autoconsommation sur leurs structures.

Deux mesures viennent encourager ces engagements afin notamment de faciliter les démarches :

  • Le Gouvernement prévoit de simplifier les dispositions du code de l’urbanisme pour faciliter le développement du photovoltaïque sur les parkings et les serres solaires.

  • Le Gouvernement facilitera le financement des projets d’autoconsommation individuelle et collective en rendant possible le tiers investissement. Le supermarché pourra alors louer ses ombrières ou toitures à une société extérieure pour lui assurer le service d’autoconsommation.

Les collectivités : objectifs de 100 villes solaires dans 2 deux ans

Les collectivités seront aussi impliquées avec la création d’un label ville solaire et département solaire. L’objectif est d’engager 100 villes pouvant atteindre des objectifs qui consisteront à :

  • S’engager sur une surface minimale de panneaux solaire par habitant ;

  • Réaliser un « cadastre solaire » pour permettre à tous les citoyens du territoire de connaitre le potentiel photovoltaïque de leur logement ou bâtiment ;

  • Équiper des bâtiments communaux de projets photovoltaïques ;

  • Proposer un projet pour animer le développement du solaire en accompagnant les porteurs de projets par exemple par le biais d’assistance à maitrise d’ouvrage ou en favorisant le développement du solaire dans leur document d’urbanisme

Une mesure spécifique aidera les collectivités avec la création d’un réseau tout comme pour l’éolien.

Pour les agriculteurs, l'énergie solaire représente une source de revenus complémentaires

Parce que la filière photovoltaïque peut représenter une opportunité économique pour le monde agricole, « Place au Soleil » a souhaité encourager la mise en place de centrales solaires au sein des exploitations avec 3 mesures :

  • Augmentation de 30 % des volumes d’appels d’offres pour l’agrivoltaïsme, qui permet une synergie entre production solaire et production agricole, grâce à un pilotage dynamique des panneaux solaires sur des serres solaires et pour les autres projets innovants.

  • Augmentation de 50% du volume de l’appel d’offres de photovoltaïque sur les toitures où les toits agricoles s’arrogent 50% des volumes attribués (gamme moyenne 100 – 500 kWc).

  • Développer une communication sur l’intérêt du solaire thermique vers le milieu agricole.

Le plan de mise en œuvre de ces mesures seront bientôt dévoilé par le Gouvernement.

Retrouvez l’intervention complète de Sébastien Lecornu, Secrétaire d’Etat, annonçant les mesures de « Place au soleil »